Passer au contenu

/ Info COVID-19

Je donne

Rechercher

Cas déclarés de COVID-19 : gestion et communication

Un cas positif de COVID-19 est signalé à l’UdeM.
L’équipe Santé et sécurité au travail de la Direction de prévention et de la sécurité (DPS-SST) de l’UdeM entame l’enquête préliminaire : entretien avec le cas déclaré pour déterminer la période de contagiosité et pour connaître sa présence sur le campus. Identification des personnes UdeM qui seraient des contacts à risque. Visite des lieux, si nécessaire.
La DPS-SST transmet son rapport préliminaire à la Direction de la Santé publique.
La Direction de la Santé publique poursuit l’enquête : entretien avec le cas déclaré. Identification des contacts en-dehors de l’UdeM. Validation de l’enquête préliminaire.
Si le cas déclaré ne s’est pas présenté sur le campus alors qu’il était contagieux, la DPS-SST informe uniquement le gestionnaire ou le responsable facultaire par courriel.
Si le cas déclaré s’est présenté sur le campus alors qu’il était contagieux, MAIS qu’il n’a eu aucun contact avec des personnes UdeM, la DPS-SST informe uniquement le gestionnaire ou le responsable facultaire par courriel.
Si le cas déclaré s’est présenté sur le campus alors qu’il était contagieux ET que la DPS-SST a identifié des personnes de l’UdeM comme étant des contacts à risque, les communications seront différentes selon qu’il s’agit de contact à risque faible ou à risque modéré :

Contacts à risque faible

Le contact à risque faible est une personne qui ne répond pas aux critères de la personne à risque modéré/élevé.

L’UdeM écrit par courriel aux personnes identifiées. Aucun isolement n’est nécessaire. Les personnes doivent cependant surveiller leurs symptômes jusqu’à la date précisée dans le courriel. Dans les facultés des sciences de la santé, il peut arriver que l’on doive aviser les patients des cliniques : le cas échéant, pour des raisons de protection des renseignements personnels, la communication est faite par la faculté.

Contacts à risque modéré/élevé

Le contact à risque modéré/élevé est une personne qui a été en présence du cas COVID pendant plus de 15 minutes consécutives ET à moins de 2 mètres SANS porter le masque de procédure.

La DPS-SST communique dans les meilleurs délais avec les personnes identifiées afin de valider, entre autres, l'état de leur statut vaccinal. La DPS-SST peur demander aux personnes identifiées de s’isoler préventivement et ces dernières doivent attendre les consignes de la Santé publique. Dans les cas de nouveaux variants, la Santé publique communiquera dans les heures ou les jours qui suivent, par écrit et parfois par téléphone, avec ces mêmes personnes pour confirmer qu’elles sont considérées comme des contacts à risque modéré/élevé et pour leur fournir toute l’information pertinente, incluant la date de fin de leur isolement et encourager le dépistage.

En aucun temps, ni l’UdeM ni la Santé publique ne révèleront l’identité des cas déclarés de COVID-19.
Il s’agit d’un renseignement personnel dont la nature confidentielle est protégée par la loi.

Si vous n’avez pas été contacté par l’UdeM ou par la Santé publique, c’est que vous n’êtes pas considéré à risque.

Cas multiples

En cas de multiplication des cas au sein d’une même unité, la Santé publique émet des recommandations et des directives pouvant aller jusqu’à la fermeture complète des lieux et la suspension des activités. La direction de faculté ou du service peut décider par mesure préventive et par souci logistique de suspendre des activités additionnelles lorsqu’elle le juge nécessaire. Le cas échéant, la décision est prise de concert avec le comité de coordination COVID ou la direction de l’Université.

 

Exemples

Je suis professeur et je donne un cours en présentiel. L’une de mes étudiantes a reçu un diagnostic positif de COVID-19.

Vous avez été en présence du cas COVID pendant plus de 15 minutes, MAIS vous êtes toujours resté à plus de 2 mètres et l’étudiante portait le masque de procédure. Vous êtes donc un contact à risque faible.

L’UdeM vous fera parvenir un courriel avec les consignes à suivre, Les contacts à risque faible ne sont pas obligés de s’isoler. Ils doivent uniquement surveiller l’apparition de symptômes.

Je suis chercheuse et l’un de mes étudiants en rédaction de thèse a reçu un diagnostic positif de COVID-19.

Le cas de COVID-19 ne s’est pas présenté sur le campus pendant sa période de contagiosité. Il n’y a donc pas de contacts identifiés à l’UdeM et vous n’êtes pas un contact à risque.

Mon assistante de recherche a reçu un diagnostic positif de COVID-19. Nous avons récemment travaillé ensemble dans mon bureau pendant quelques heures, sans porter le masque.

Puisque vous avez été en contact avec le cas COVID-19 pendant plus de 15 minutes à moins de 2 mètres de distance sans porter le masque, vous êtes un contact à risque modéré. Vous recevrez une lettre de la Santé publique qui vous indiquera les conditions de votre isolement.